Des nouvelles de nos 80 000 reines de la propreté

Installées en juin 2021 par l’ancien gérant de Melli Ouest, Frank Alétru, nos abeilles ont passé leur premier hiver aux Sables d'Olonne. Samuel Bodet, apiculteur et coprésident de Melli Ouest, est venu leur rendre une petite visite de printemps. L’occasion pour nos collaborateurs de profiter de ses explications pour mieux comprendre le fonctionnement d’une ruche.

Première étape pour notre apiculteur : ouvrir chacune des 4 ruches pour vérifier que celles-ci étaient toujours au complet et en bonne santé. C'est-à-dire : vérification de la présence des abeilles, de la reine, du couvain (futures abeilles), des réserves en pollen et en miel.

Malheureusement pour nos petites protégées, seule 1 ruche a résisté à l’invasion de frelons asiatiques, qui ont réussi à décimer les abeilles des 3 autres.

Pour prendre soin de notre ruche qui a survécu à l'envahisseur, et la rendre encore plus productive, Samuel a ajouté un « étage » (une hausse) qui permettra à nos abeilles de stocker le surplus de miel que nous pourrons récolter et déguster dans les semaines qui viennent !

 

Alors comment fonctionne une ruche ?

Nos ruches “modèle Dadant” comptent 10 cadres cirés dans lesquels les abeilles butineuses ramènent le pollen et le nectar. Ces derniers sont ensuite pris par les ouvrières appelées “magasinières” qui les stockent dans les cadres. 

Les faux bourdons quant à eux servent à féconder la reine qui pond jusqu’à 2000 œufs par jour en pleine saison (quand les apports en pollen et en miel sont les plus importants).

 

Et comment reconnaît-on la reine ?

Les reines sont marquées avec un point de couleurs en fonction des années : la reine de 2020 est reconnaissable à son point bleu, celle de 2021 à son point blanc et les dernières reines implantées dans nos ruches en 2022 à leurs points jaunes.

Quel destin pour nos 3 ruches restantes ?

Afin de faire revivre la ruche, l’apiculteur a 2 solutions :

  • Remplacer les cadres vides par des cadres produits dans son élevage avec une reine et ses abeilles pour faire renaître la ruche. Les abeilles encore présentes dans la ruche vont alors adopter la nouvelle reine et reprendre leur travail.
  • Importer une reine et quelques abeilles dans une des ruches à l’aide d’une cage à reine (boite plastique permettant d’introduire la reine dans une nouvelle ruche) et les rajouter à des cadres pris dans une ruche saine, afin de faire repartir la colonie (l’essaim). Les abeilles alors orphelines adopteront leur nouvelle reine !

 

L'info en plus :

Les abeilles restent toujours dans leur même ruche, elles se reconnaissent à leur odeur (phéromones). Si l’une d’elles venait à se tromper de ruche, elle serait tuée par les autres qui la prendraient pour un ennemi.

Nos ruches vont nous permettre de récolter le premier miel en juillet, et il y aura une seconde récolte en septembre, si la météo et les ressources en nectar le permettent. La ruche la plus productive pourra permettre de récolter environ 20 kg de miel. De quoi satisfaire notre gourmandise !



© 2017-2022 Nil Nettoyage - Agence de communication B17 - Mentions légales